Retour

Quel type d'arbalétrier de charpente choisir ?

arbalétrier de charpente
L’arbalétrier est une pièce faite de bois ou de métal qui est posée obliquement et supporte les pannes d’une ferme de charpente.

Un arbalétrier, qu'est-ce que c'est ?

L’arbalétrier est une pièce de charpente en bois ou en métal, partie intégrante de la ferme, c’est-à-dire cet assemblage de forme plus ou moins triangulaire de poutres qui s’élève verticalement et transversalement par rapport à la longueur du toit. L’entrait est la base de ce triangle (poutre horizontale reliant les poutres latérales qui sont les arbalétriers). La poutre médiatrice verticale qui relie le faîtage à l’entrait se nomme le poinçon. Les arbalétriers sont les supports des versants du toit : dans le cas d'une charpente traditionnelle, les arbalétriers supportent les pannes horizontales qui elles-mêmes soutiennent les chevrons.

L’ossature d’un toit est maintenue par deux arbalétriers. Une fois mis en place, ces deux pièces de menuiserie donnent la forme d’un triangle avec l’entrait. La forme finale d’un toit dépend donc des arbalétriers utilisés pour la construction de la ferme de charpente.

Dans certains cas, les arbalétriers sont associés aux chevrons. On les appelle couramment les chevrons-arbalétriers. Ils font en même temps office de chevrons et d’arbalétriers.

Composition

L’arbalétrier peut être fabriqué en bois massif ou en acier. Les arbalétriers en bois représentent la solution idéale pour la charpente d’une maison alors que ceux en métal sont plus adaptés pour la confection d’un lieu de stockage.

L’arbalétrier en bois massif permet de gagner de l’espace, bénéficier d’une bonne hauteur de combles et de profiter d’une bonne aération. En revanche, l’isolation des combles dotés d’un arbalétrier en bois est plus complexe. Sa mise en œuvre demande une véritable expertise et il est vivement conseillé de faire appel à un charpentier professionnel.

Facile à mettre en œuvre et permettant de couvrir de plus grandes surfaces, l’arbalétrier en acier est parfait pour maintenir le toit d’un garage, d’un abri de jardin ou d’un lieu de stockage. Néanmoins, faiblement ignifuge, il a tendance à se déformer quand il est exposé à des températures élevées.

Les différentes formes d’arbalétrier

Au-delà de la traditionnelle forme triangulaire qui est la plus répandue, il existe d’autres formes d’arbalétrier de charpente :

  • L’arbalétrier cintré : il s’agit d’un arbalétrier coupé en arc servant à former des toitures de forme arrondie.
  • L’arbalétrier courbe : on le rencontre dans les combles dits « en impériale », dénommées ainsi, car rappelant celle d’une couronne impériale. Ce type de comble est essentiellement utilisé pour les pavillons.
  • L’arbalétrier de brisis : il soutient l’entrait dans les combles dits « à la mansarde », c’est-à-dire, un type de comble brisé doté de versants à deux pentes (le brisis et le terrasson) assemblés par la ligne de bris. Cette ferme de charpente permet d’optimiser les surfaces habitables.
  • L’arbalétrier à lierne : c’est un arbalétrier ordinaire. Avec ce matériel, la panne est placée à l’intérieur, et non pas au-dessus. Le comble lierné est un comble cintré dont les chevrons sont liés par des barres appelées liernes.

Les différents types d’arbalétriers

Les arbalétriers utilisés sur la plupart des charpentes sont assemblés au poinçon et à l’entrait de la ferme et reçoivent les pannes sur le dessus ou en lierne contre leurs faces. Néanmoins, il existe également d’autres sous-genres d’arbalétrier utilisés selon le type de charpente et la couverture de toit :

  • Les arbalétriers avec entrait retroussé ont leurs pieds placés plus bas que l’entrait sur une semelle ou un blochet.
  • Les arbalétriers avec doubles entraits supportent le sommet des grandes fermes grâce au faux entrait et leurs pieds sont assemblés dans l’entrait ou dans un blochet.
  • Les doubles arbalétriers qui ont pour rôle de soulager les arbalétriers principaux.
  • Les arbalétriers d’auvent qui sont placés seuls sur poteaux avec jambe de force ou assemblés dans un demi-entrait.
  • Les arbalétriers autoporteurs qui sont des pièces de bois obliques servant à soulager des pannes longues.
  • Les arbalétriers de décharges qui sont utilisés dans les fermes de petite dimension ou dans les colombages. Leur rôle est de soulager les potelets et les poinçons.
Trouver votre artisan Charpentier

Laisser un commentaire

 

* Champs obligatoires

Projet

Salle de bains

Projet

Chauffage / Climatisation