Retour

Lattage de toiture : principes et intérêts

lattage de toiture

08 oct. 2021

Lors des travaux de couverture, que ce soit pour une nouvelle installation ou lors d’une réfection totale, le lattage est une opération essentielle qui intervient lorsque charpente et chevron sont posés.

Le lattage est aussi indispensable si vous devez remplacer uniquement la couverture en tuiles, lors d'une simple rénovation de toiture. Suivez le guide et apprenez tout ce qu’il faut savoir sur ces travaux.

Un lattage de toiture, qu'est-ce que c'est ?

Il s’agit d’installer des lattes ou liteaux pour former un support suffisamment résistant pour supporter le poids de la couverture, c’est-à-dire des tuiles, qu’elles soient en argile, ardoise ou terre-cuite.
Le liteau est une longue planche en bois qui se fixe sur les chevrons et poutres principales de la charpente. L’ensemble des lattes forment une ossature qu’on appelle le lattage ou liteaunage. Cette structure va permettre à l’artisan couvreur d’installer les supports de fixation des tuiles.
Pour former un ensemble solide et assurer une parfaite étanchéité, ces travaux de couverture doivent être réalisés avec une très grande précision. Il est parfois utile de poser deux couches de lattes pour que la pente du toit soit parfaitement conservée.

Mise en œuvre d'un lattage de toiture : les différentes étapes à suivre

Définir le schéma de pose

Le lattage répond à des normes et à des règles très strictes, regroupées dans le Document Technique Unifiée en toiture, DTU. Ce dernier impose certains types de matériaux pour les lattes et détaille le schéma de pose des liteaux en fonction des pentes des toits et du choix de la couverture.
Vous choisirez par exemple de préférence des tuiles canal pour le recouvrement d’un toit ayant une faible pente. Les tuiles plates se posent au contraire sur des pans de toit dont l’inclinaison est importante.
Les plus traditionnels restent les tuiles à emboîtement, appelées aussi tuiles mécaniques.

Le schéma du bardage diffère en fonction du poids de la couverte qui varie en fonction des matériaux : tuiles en terre cuite, tuiles en béton, toiture en ardoise...

C’est pourquoi, avant de poser les lattes, il est primordial de bien prendre avec soin et précision toutes les mesures afin de calculer l’écartement idéal entre chaque latte.
Pour le trouver, il faut d’abord mesurer la hauteur entre deux crochets métalliques qui seront installés sur deux lattes parallèles pour y accrocher une tuile. Ôtez à cette dimension la largeur d’une latte et vous obtiendrez la distance à laisser entre deux liteaux.

La pose de l’écran de sous toiture

Avant de fixer les lattes, il faut penser à poser cet écran étanche sur la charpente, pour protéger l’isolation thermique et assurer sa durabilité, notamment pour éviter tout souci d’infiltrations en cas de fuite d’eau de pluie. Une lame d’air est ainsi créée entre l’isolant et l’écran de sous-toiture. Elle permet à l’humidité et à la vapeur de s’évacuer.

Lors de vos travaux de toiture, nous en profitons pour vous rappeler de veiller à soigner l’isolation des combles. Il est nécessaire de bien isoler le toit pour limiter les déperditions thermiques. Vous gagnerez ainsi en confort et, en même temps, réaliserez des économies d’énergie en chauffant moins.
Pour réaliser ces travaux de rénovation, il est possible de profiter d’aides financières comme MaPrimeRénov’ qui remplace aujourd’hui le Crédit d’impôt.

L’installation des liteaux

Avant de clouer les liteaux sur le toit, nous vous recommandons de tracer au préalable le positionnement de chaque latte au ruban à craie, en partant du bord inférieur de la pente vers le faîtage.
Vous pouvez maintenant fixer les lattes sur les chevrons de la charpente. Comme pour le tracé précédent, il faut débuter la pose du pied de versant, au niveau de la bande de rive, puis remonter.
Une astuce de charpentier pour s’assurer de bien respecter les bonnes dimensions : il utilise une pige de calage. Il s’agit d’un liteau qu’il découpe à la largeur exacte correspondant à l'écartement qu’il doit conserver entre deux lattes. Cette tare lui permet de respecter les bonnes dimensions mais aussi le parallélisme.
Pour clouer une rangée de liteaux, vous pouvez utiliser un cloueur ou un marteau.

Quel matériel et quel budget prévoir ?

En termes de matériel, le lattage n’est pas très cher.
Il est important de choisir un bois hydrofuge qui soit aussi traité contre les parasites xylophages. Les lattes en bois d’épicéa autoclave affichent un bon rapport qualité prix. Leur tarif au mètre linéaire oscille entre 1,50 et 0,50 €.

Il faut acheter aussi les fixations nécessaires pour poser des tuiles, dont le tarif dépend des matériaux et du choix des couvertures.

Enfin, si vous souhaitez réaliser vous-même ces travaux, il sera nécessaire de vous équiper des quelques outils indispensables pour l’installation des liteaux, de prévoir aussi un échafaudage ainsi que des équipements de sécurité pour travailler en hauteur.

L’installation de cette ossature bois ne semble a priori pas très complexe, nous vous recommandons toutefois de les confier à un charpentier professionnel qui les réalisera dans les règles de l’art. Il faut savoir que si l’écartement des lattes n’est pas rigoureusement respecté, l’évacuation des eaux de pluies ne se fera pas correctement et l’étanchéité de la toiture risque d’en pâtir considérablement.
Plutôt que d’avoir de fâcheuses surprises, mieux vaut donc faire confiance au savoir-faire et à l’expertise d’un couvreur zingueur. Ses tarifs de pose restent très abordables, comptez environ 2 € le mètre linéaire.
Les quelques économies réalisées ne feraient pas le poids en cas de pépin. Sachez que la garantie décennale vous couvre entièrement en cas de dégât dû à un écoulement.
Enfin, nous vous rappelons que les travaux en hauteur impliquent des mesures strictes pour assurer votre sécurité.

Ce qu'il faut retenir

  • Le lattage : une ossature en lattes de bois sur laquelle sont posées les tuiles du toit.
  • Des travaux délicats : les dimensions doivent être scrupuleusement respectées pour garantir l’étanchéité de la couverture.
  • En confiant vos travaux de toiture à un charpentier ou un couvreur professionnel, comptez entre 60 et 100€ le mètre carré pour une pose complète : liteaunage, pose écran et tuiles.
Trouver votre artisan Couvreur / Zingueur

Laisser un commentaire

 

* Champs obligatoires

Projet

Salle de bains

Projet

Chauffage / Climatisation